Un organisme au service de personnes exceptionnelles

École


« Les matières enseignées ne doivent pas être considérées comme une fin en soi mais comme des moyens pour aider l’enfant à épanouir tout ce qu’il porte en lui, pour cultiver intensivement les forces dont l'enfant trisomique pourra disposer plus tard. » (brochure de l’école Rudolph Steiner de Montréal)

L’école prend une place importante dans la vie de tous les enfants. Celui étant atteint de la trisomie, pourra fréquenter une classe régulière ou une classe spécialisée dans une école de son quartier.

Dernièrement, différentes études et observations ont démontré que les enfants trisomiques se développent et s’épanouissent davantage dans un milieu habituel que dans un milieu spécialisé.

Nous sommes dans une ère de l’intégration depuis quelques années. Bien entendu, une planification adéquate avec la commission scolaire, l’école, l’enseignante et la famille sont essentielles pour assurer la réussite de l’intégration et du parcours scolaire en milieux non spécialisés.

Dans le document sur l’intégration scolaire produit par l’O.P.H.Q. (Office des personnes handicapées du Québec), Hélène Patry, enseignante, dit que « les élèves handicapés apportent énormément d’ouverture d’esprit chez les enseignants. Ils nous incitent à aller voir différentes façons d’entrer en contact avec les enfants. Ils nous ouvrent d’autres portes éducatives. Ils ont brisé nos barrières et nos frontières. C’est comme s’ils avaient mis un ciel nouveau au-dessus de l‘école : l’univers s’est agrandit. »