Un organisme au service de personnes exceptionnelles

Éducation et scolarisation




Il est clair que ce sont l’éducation et la scolarisation reçues par l’enfant qui constituent les facteurs prédominants devant lui permettre de réaliser tout son potentiel. De là la nécessité de commencer son éducation et sa scolarisation de la meilleure façon possible. Le support des techniciens spécialisés en éducation se révèlera essentiel.

Il est bon de se rappeler que la finalité de toute scolarisation et de toute éducation vise une insertion harmonieuse dans la vie sociale. Par conséquence, il ne s’agit pas de viser une accumulation de connaissances pures, mais plutôt un bon répertoire de conduites de vie.

Il est donc souhaitable de sélectionner judicieusement les apprentissages les plus fonctionnels. Pourquoi par exemple forcer l’apprentissage traditionnel compliqué des trajets des aiguilles sur une horloge lorsqu’il existe dorénavant des cadrans numériques ? Est-ce indispensable d’apprendre par cœur toutes les tables des opérations numériques (addition, soustraction, multiplication et division) alors que nous disposons de calculatrices de poche ?

L’intervention précoce se fait dans les milieux naturels, parce que les parents sont les personnes significatives pour l’enfant. Ainsi, les « centres de jours » spécialisés, sont principalement en train d’être fermés, si ce n’est pas déjà fait.

On s'est rendu compte que mieux valait ne pas travailler en vase clos, une approche qui cause par la suite d’énormes difficultés pour le transfert des acquis en milieux traditionnels.

Donc, en de rares exceptions, c’est l’intervenant spécialisé qui se rend à domicile afin d’être une personne-ressource pour la famille.

L’aide à domicile consiste à outiller les parents afin qu’ils soient plus compétents dans leurs interventions avec leur enfant. Ainsi, où il y a de l’information précoce, on y trouve des parents articulés et actifs dans leurs milieux.

Communication :


Le syndrome n’affecte aucunement le besoin d’être en communication avec les autres. La personne ayant la trisomie a donc besoin des autres comme vous et moi.

Il faut cependant savoir qu’une des caractéristiques de ces personnes est l’hypotonie de certains muscles, particulièrement de la sphère bucco-faciale (joue, langue, lèvres, voile du palais ) et un retard au niveau du langage. C’est pour ces raisons que dès son plus jeune âge, l’enfant sera référé aux services d’un(e) orthophoniste qui proposera des exercices et des façons de stimuler la communication.

Certaines attitudes privilégieront l’apprentissage de la communication, par exemple: des phrases courtes et claires, respecter le délai entre la question et la réponse, et surtout un bon contact visuel afin de lui permette de copier l’apprentissage des sons.

Réadaptation physique :


Dès son plus jeune âge, des services de réadaptation physique, telles que la physiothérapie et l’ergothérapie, peuvent être nécessaires afin de suggérer des exercices améliorant le tonus musculaire et de favoriser les positions adéquates.

Les milieux de garde :


Comme tout enfant, celui qui est trisomique peut bénéficier de nombreux avantages offerts par les services de garde : participation à la vie en groupe, développement plus accéléré de son autonomie, l’apprentissage des règles et bénéfices de la vie en collectivité.

Ici aussi, la collaboration parents / éducatrice est essentielle au bon fonctionnement de l’intégration en milieux de garde. Une bonne description des forces et des besoins de l’enfant, l’identification claire et précises des étapes de l’intégration sont autant de moyens pour réussir l’intégration de l’enfant dans des milieux de garde ordinaires.